Naître en Russie

Après des débuts et des recherches peu fructueuses à Moscou, nous avons atteint notre objectif. Nous avons en effet été accueillies au Centre Périnatal de la Région d’Irkoutsk : une maternité récente de niveau 3, reconstruite à neuf en 2013. Nous avons visité tour à tour la salle d’accouchements, le bloc opératoire, le service de grossesse pathologique, le service de suites de couches et le service de réanimation néonatale. Nous y avons trouvé beaucoup de similitudes avec les établissements en France.

Le nouveau Centre Périnatal d’Irkoutsk

Les anciens locaux de la maternité

D’un point de vue général, la durée de la grossesse en Russie est également considérée à 41 SA. Le suivi consiste en une visite chez le gynécologue une fois par mois jusqu’à 25 SA puis les visites sont plus rapprochées (et encore un peu plus si pathologie détectée) et 3 échographies de dépistage. Contrairement à chez nous, les sages femmes ne font pas de suivi de grossesse et n’exercent pas en libéral. Pour être sage-femme en Russie, il faut avoir validé 3 ans d’étude dans une école spécialisée.

Le taux de fécondité en Russie est de 1,7 enfants par femme. Pour booster sa démographie, le gouvernement russe a décidé d’accorder une prime de naissance très avantageuse à partir du deuxième enfant. Les congés maternité sont également avantageux puisque la législation prévoit 140 jours (70 jours avant la naissance, 70 jours après) avec un maintien du salaire à 100% (il peut être prolongé à 194 jours en cas de jumeaux ou triplés). Au niveau protection sociale, le gouvernement a rendu obligatoire un système de santé privé : ainsi, tous les citoyens russes doivent contracter une assurance santé privée en plus du système public.

Le nombre d’enfants abandonnés restent conséquents et les établissements fonctionnent encore avec le système de « Baby Box ». De plus, la maternité de substitution est autorisée en Russie seulement pour indications médicales.

La Russie détient le record du nombre d’IVG par an (environ 1 000 000/an), cela s’explique entre autre par le fait que seulement 14% des femmes prennent la pilule et utilisent encore beaucoup de méthodes dites « naturelles ».

 

Au Centre Périnatal d’Irkoutsk, 9600 bébés naissent chaque année. Pour assurer ces accouchements, 6 sages-femmes, 5 gynécologues-obstétriciens, 1 pédiatre, 4 aides-soignantes, 1 puéricultrice sont en poste en salle d’accouchements et se relaient toutes les 24 heures. Il y a 10 salles d’accouchement (individuelles avec douche et WC).

Une sage-femme est responsable de 2 salles sur sa garde. C’est le gynécologue qui prend en charge et surveille la première phase du travail (examens etc…) puis la sage-femme prend le relais pour la deuxième phase et l’accouchement. L’anesthésie péridurale est à la demande mais les femmes russes y sont encore assez réticentes, elle représente donc 50% des accouchements. Les sutures sont réalisées uniquement par le médecin. Le pédiatre est présent systématiquement à chaque naissance et c’est lui qui réalise le premier examen néonatal. Le papa est encouragé à être présent mais seulement la moitié d’entre eux franchissent le pas.

La maternité dispose de 3 blocs opératoires. Le taux de césarienne est de 35%, dont la moitié représente les césariennes programmées.

Après l’accouchement la patiente reste hospitalisée 3 jours en suites de couches (chambres doubles uniquement). L’allaitement maternel y est quasi unanime (allaitement artificiel uniquement pour contre-indication médicale, par exemple pour les patientes séropositives). Il n’y pas de suivi libéral pour le retour à domicile.
En tant que maternité de niveau 3, le Centre Périnatal d’Irkoutsk dispose d’un grand service de Réanimation Néonatale. En cas d’accouchement prématuré, les nouveaux-nés sont pris en charge à partir de 22 SA ou 500g.

 

Un grand merci à toute l’équipe de la maternité pour son accueil et le temps qu’elle nous a accordée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Naître en Russie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s